La lutherie hollandaise


 


Dans le cadre de mon diplôme à l’Ecole Nationale de lutherie, j’ai décidé de m’ouvrir à la lutherie hollandaise. C’est d’abord avec Gesina Liedmeier, luthière hollandaise passionnée, que j’ai découvert la lutherie hollandaise, son histoire, ses luthiers anciens et actuels.

Je me suis rendue aux Pays-Bas à plusieurs reprises pour y voir des instruments dans les musées et fondations, pour y rencontrer des luthiers dans leur atelier et des musiciens avant leurs concerts.

Le site du Muziekinstrumenten Fonds à Amsterdam propose un certain nombre de beaux instruments anciens hollandais. Sur ce site, le violoncelle de Pieter Rombouts joué par Job ter Haar a su retenir mon attention, de par ses

 

 

 

 


formes et son vernis. Mais également de par sa sonorité, que j’ai pu apprécier au travers d’enregistrements dans un premier temps, puis plus tard lors d’un concert.

Depuis cette première découverte, mon attirance pour les instruments de Rombouts n’a cessé de croître. Il m’est vite apparu évident qu’il serait très enrichissant d’aller à la rencontre du luthier Serge Stam, expert en lutherie hollandaise du dix-septième siècle, installé à Utrecht aux Pays-Bas. Là-bas, j’ai découvert trois très beaux violons de Rombouts.


Dans la 2ème moitié du XVIIe siècle, quelques dizaines de luthiers travaillaient à Amsterdam.

Cinq d’entre eux ont laissé un travail signé.

Le plus ancien d'entre eux, et l’un des plus importants, est Cornelis Kleynman, né vers 1626, beau-fils de Francis Lupo. Son travail est élégant, et pour ainsi dire "Amatisé".

 

Nous connaissons aussi le travail de :

-Van der Syde

- Hendrik Jacobs

- Pieter Rombouts (1667-1728)

- Johannes Théodorès Cuypers



Quelques instruments de Pieter Rombouts

1690, violoncelle de Rombouts

1699, violoncelle de Rombouts

1705, violoncelle de Rombouts

1705, violon de Rombouts

1715, alto de Rombouts

1720, alto de Rombouts

1722, violon de Rombouts